L'obésité ! Pourquoi, Comment ?!?

Publié le par aujourdhuisjemaigris.over-blog.com

 Le fait de grossir nous vient de nos ancêtres (hommes des cavernes). A cette époque, la nourriture était rare, ou plutôt difficile a recueillir (il ne leurs suffisait pas d’ouvrir la porte du frigo pour trouver de quoi se rassasier). L’homme des cavernes devait donc stocker le plus de nourritures possibles quand elle était abondante (en été par exemple grâce aux fruits). Le plus facile, était de la conserver sur soi, afin de l’utiliser a tout moment.

 

capitaine-caverne-108x150.png


Le corps, a donc « appris » a emmagasiner les apports nutritifs sous forme de graisse et a l’utiliser secondairement. Cette adaptation a permis a l’homme de survivre malgré les temps de disettes. Mais la machine complexe et merveilleuse qu’est le corps humain ne s’arrête pas là. Selon la situation géographique de la population, le corps a appris a adapter son éventuel besoin d’énergie, donc de gras.

 

Par exemple, la population Polynésienne (Maori) est plus apte a stocker les graisses que d’autres population. Les variations climatique de leurs région (pacifique) provoquaient dans les îles isolés de grande famine de plusieurs semaines, voir plusieurs mois. La capacité de leurs corps a faire du gras, leurs a permis de survivre a ces épreuves…

 

Maori2.JPGGuerrier Maori

 

Mais aujourd’hui, dans notre société où moins on en fait, mieux on se porte, où le travail est de moins en moins physique, où il y a une abondance alimentaires (surtout en produits hyper gras et hyper sucrés) couplée a un plus faible besoin énergique, cet avantage génétique devient négatif et l’obésité apparaît.

 

Des études prouvent que pour la population obèse mondial, seulement pour 25 à 30% des cas, ce surpoids serait liés a un facteur génétique. Pour les 75-70% restant, il serait exclusivement liés à un mauvais comportement physique et alimentaire.

Par exemple, quand les 2 parents sont dit « maigres », le risque pour leur enfant de devenir obèse a l’âge adultes est de 10%, si l’un des deux parents est obèse le risque est multiplié par 4, soit 40% et pour deux parents obèses, il sera de 80%.

 

Mais alors, pourquoi grossit-on ???


Quand je le disais plus haut, ce fléau qu’est l’obésité, est de nos jour, dut a un mauvais équilibre aliments/dépenses physiques. Nous absorbons plus de calories que l’on en utilise. Ce déséquilibre alimentaire nous fait devenir gros, car la capacité naturelle qu’ont les adipocytes (cellules graisseuses) a stocker des corps gras devient un automatisme : plus on mange, plus elles stockent !!! De plus ce travail anarchique les hypertrophies et dérègle leurs activités, traduite par une accumulation de la graisse jusqu’à un stade d’obésité dite "morbide" ou "massive" (atteint lorsque l’IMC est supérieur a 40).

 

imc-TABLEAU.gif

Tableau de l'indice de masse corporel (IMC)


Les adipocytes n’arrivent plus a maintenir un poids constants, est chaque calories en trop est immédiatement stockés, et l’on ne cesse jamais de grossir. Il faut savoir qu’en temps normal, ils régulent un maximum ces excès caloriques, ce qui nous permet en temps d’abondances (comme les fêtes de fin d’années par exemple) de ne prendre « que » 2kg au lieu de 10 !!!

Il faut savoir aussi que l’on grossit durablement lorsque ces mêmes adipocytes accumulent les triglycérides (corps gras) et ne savent plus les libérer en cas de besoin (pendant un jeun ou un effort physique). Et comme ci cela ne suffisait pas en plus de ce déséquilibre énergétique, des raisons hormonales (puberté, grossesse, ménopause…), une mauvaise régulation des glucides et lipides liés au vieillissement (donc oui, en vieillissant on grossit), la pollution alimentaire (pesticides, colorants, modificateur de goût…) modifient malheureusement négativement notre métabolisme et ça, dès l’enfance... (on devient des X-men)

 

obésité

Differences entre un adipocyte normal et un adipocyte obèse


Une fois que le corps atteint un stade d’obésité, les cellules sont déréglése de manière irréversible, et revenir a son poids initial (ou idéal) n’est pas chose aisé comme vous l’aurez bien remarqués. En suivant un régime de n’importe quelle sorte, et en augmentant ses dépenses énergétiques, on maigrira, tout comme  avec la pause d’un anneau gastrique. Mais les signaux émis par le tissus adipeux (même les cellules vidés de leurs graisses par le régime) a l’intention de notre hypothalamus et par le centre de régulation du poids iront dans la même direction : rependre du poids pour retrouver, ou presque le poids d’avant le régime (pareil si l'on retire l'anneau gastrique).

 

obesite.jpg

Taux d'enfants obèse de moins de 15ans dans différents pays


 

En clair, quand on devient gros, si l’on veut retrouver une taille de guêpe et surtout la garder, c’est un combat de tout les jours… Le moindre écarts caloriques sera immédiatement stockés !!! Et l’on regrossit facilement, plus rapidement : c’est le fameux effet yoyo…

 

Mais pour l’obésité, le plus grave n’est pas le coté inesthétiques

obesite facteur tab

qu’il engendre, c’est surtout le multiples problèmes de santé qu’il provoque.

Il y a les problèmes « moteurs » : cette surcharge constante provoque une usure prématurée des articulations, fragilise le os… Le squelette humain n’est pas initialement prévu pour soutenir une telle charge ! Les muscles sont atrophiés, donc se déplacer devient une épreuve, le cœur travail plus, on s’essouffle, et d’ailleurs cette essoufflement finir par devenir permanent.

 

Les complications métaboliques, du a la modification  de la régulation lipides et glucidique, appelé par les physiologistes : « Syndrome métabolique ». Ce syndrome associe une augmentation de poids et du tour de taille a l’élévation de la pression artérielle, une élévation de la glycémie, une anomalie des lipides sanguins (triglycéride, cholestérol), mais aussi de l’insulinorésistance. Ceci est la capacité qu’on les tissus sensibles a l’insuline a répondre de façon normal a son action. Les tissus devant « perméable » a l’insuline, les cellules pancréatique produisant l’insuline s’épuisent, se tarisent et c’est ainsi que ce crée un diabète grave !

L’obésité favorise aussi les risques de cancers : une étude a prouver que l’obésité provoque un augmentation des cancers  hormonodépendants (cancers de l’utérus, du sein et de la prostate).

 

le-livre-de-la-jungle--1-.gif

Publié dans Nutrition

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article